Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Jun 10, 2022

Notre experte Elisabeth Prat vous emmène à la découverte de l’exposition « Alaïa avant Alaïa : la genèse d’un style » qui se tient en ce moment à la fondation Alaïa et jusqu’au 24 Octobre 2022

L’austérité et le glamour

Louise de Vilmorin

A son contact j’ai appris en quoi le chic parisien était une affaire d’esprit

Louise de Vilmorin, femme de lettres, fit de Alaïa son protégé, convoquant ses dons de couturier à son bénéfice. Avec Louise, Alaïa découvrit ce qu’était l’élégance de la parisienne. Les robes au demeurant austères, fermées au col, boutonnées dans le dos, sans décor ni motif autre que leur coupe en diable doivent beaucoup à cette formation de mode et de l’œil que Louise de Vilmorin lui enseigna

Il y a dans les collection d’Azzedine Alaïa pléthore de jupes longues ou courtes dont le glamour et l’audace contrastent avec les gilets et les cardigans que les jeunes filles sages boutonnent avec soin. Beaucoup de ses tenues composent avec le sérieux d’un corsage et l’effronterie d’un jupon. Cette équation des artifices lui a été enseignée par Louise de Vilmorin qu’il rencontre tôt à son arrivée à Paris et dont l’influence sur sa vie sera déterminante.

Louise m’adorait, elle me mettant toujours à côté d’elle à table et moi le petit tunisien, j’ai dîné avec André Malraux, Orson Welles, César, René Clair… Tout me semblait normal, je réalisais après à quel point ils étaient grands

Correction du corps

J’essaie toujours dans les coupes que ça mette le corps en valeur. Le vêtement c’est fait pour ça : donner un équilibre au corps

Azzedine Alaïa parle de son amie, Latifa, à la taille extraordinairement fine dont il se servait comme cobaye. Il cousait directement sur elle des jupes, qu’il serait au maximum pour voir l’effet.

Trois muses

Latifa Ben Abdellah

Mondaine, d’une grande famille Tunisienne, femme de Jellal Ben Abdallah. Latifa était très belle, elle venait d’une grande famille tunisienne, comme son amie Leila Menchari. On peut dire que c’était la reine de la mode et des nuits tunisiennes. Elle rayonnait. Azzedine à commencé à lui faire des robes, et toute ses amies ont suivi. Latifa leur avait annonce qu’il était génial, ce qu’il était précisément.

Leila Menchari

Pour créer le rêve il faut savoir épurer beaucoup de choses, en faire une synthèse, bien la développer et rester l’artisan de son travail, c’est très important. C’est un travail technique qui est à la portée du rêve, qui complète et qui l’expose au regard du public

Zuleika Ponsen 

Pendant des années à des années, Alaïa a fait tous ses essayes avec elle, elle l’inspirait.

Confort de la maille

En 1988, Michel Tournier écrit : « avec ses jeux de maille élastiques, Alaïa a su répondre à ce fantasme contradictoire des femmes : être tenue – aussi étroitement que possible – tout en demeurant libre ». Zuleika fut le modèle favori sur laquelle Alaïa aimait construire ses modèles nouveaux. Cette robe construite sur elle symbolise la première période de Alaïa et inaugure les succès futurs.

Je pense que le point commun entre l’architecture et la couture, ce sont les proportions. Mais pour moi, l’architecture est un art, et la couture est artisanale. La couture s’adresse à des femmes, à une femme que je dois habiller pour qu’elle soit à l’aise dans une robe, et surtout qu’elle vive dedans… C’est une affaire de complicité entre une femme et un couturier

Archétypes intemporels

Le manteau d’homme

Alaïa fera souvent référence aux manteaux d’homme qu’il dut concevoir pour Greta Garbo. Sous les revers et les carrures en drap de laine, le souvenir de la Divine, comme dans ce modèle de 1988, est toujours présent.

Elle voulait un grand manteau, comme un pardessus d’homme. Je l’ai utilisé plus tard pour moi

La chemise blanche

La chemise blanche est un archetype vestimentaire apprécié de Azzedine Alaïa et réconduit de saison en saison. Sa typologie de costume quotidien motive le créateur à la raffiner jusqu’à lui donner des accents intemporels.

Toute mes collections ont une ou plusieurs chemise blanches

Souligner les courbes

Parmi les œuvres caractéristiques de son travail figurent ces robes aux enroulement sous forme de Zip qui soulignent les courbes. Le couturier dira que la robe à fermeture asymétrique que portrait Arletty dans le film « Hôtel du Nord » inspira ce qui allait devenir sa signature.

Ma robe zippée qui tourne autour du corps est née de celle qu’elle porte dans Hôtel du Nord

Révélateur du corps

Azzedine Alaïa est l’un des rares couturiers à s’exprimer avec une virtuosité égale dans le domaine du tailleur et dans celui communément appelé « le flou ». Alaïa, qui joue avec le corps, n’a crainte de le dévoiler, étalant le voile sur la peau nue comme ici pour ce modèle, reflet d’une tenue de cinéma que porta Claudette Colbert dans The sign of the cross en 1932.

L’exposition « Alaïa avant Alaïa : la genèse d’un style » se tient à la fondation Azzedine Alaïa jusqu’au 24 Octobre prochain !

Cahier de tendances Women’s Fashion Automne-Hiver 23-24

Cahier de tendances Women’s Fashion Automne-Hiver 23-24

Découvrez notre cahier de tendances Women’s Fashion Automne-Hiver 23-24 :[…]

Découvrir le cahier de tendances